Lettres et témoignages de la Grande Guerre

Lire un livre

Mis en ligne le 15 octobre 2014

Paroles de poilus : lettres de la grande guerre, Tallandier, Historia, 1998
Rassemble les plus belles lettres de poilus ainsi que des dizaines d'extraits de correspondances et de journaux, réunis en florilèges.


Verdun, années infernales, lettres d'un soldat au front Aout 1914-septembre 1916:Henri Castex, Imago, 1996
La correspondance de son père, écrite au front et retrouvée dans les années 1980, a permis à Henri Castex de reconstituer un véritable journal des années terribles.

 


Les carnets de guerre, Louis Barthas tonnelier,1914-1918, La découverte, 1997
En 1914, Louis Barthas a trente-cinq ans : tonnelier dans son village du Minervois, il est mobilisé comme caporal. Il passera toute la guerre au front et ne cessera de noter la vie dans les tranchées sur dix-neuf cahiers, apportant ainsi le témoignage brut d'un soldat du rang.

 


Ma grande guerre, Gaston Lavy, annotations et postface de Stéphane Audouin-rouzeau,  Larousse, 2004.
Journal intime de Gaston Lavy, soldat mobilisé en 1914 en Normandie jusqu'à sa montée au front à Verdun et son départ fin 1917 au service de camouflage. Son récit constitue un témoignage vivant de la vie de soldat durant la Première Guerre mondiale.


Carnets de guerre, Ernst Junger
Ces textes permettent de porter un regard neuf sur l'écrivain. Ces carnets, notes prises sur le vif par un jeune engagé volontaire de 19 ans, constituent la matière brute de Orage d’acier, un journal rédigé, après la défaite allemande, par un brillant débutant découvrant les ressources de la littérature.

 


Journal de guerre : 1914-1918, Maurice Bedel, Tallandier, 2013
 M. Bedel (1883-1954) apporte son témoignage de combattant durant la Première Guerre mondiale. Ce journal couvre une période allant du jour de la déclaration de guerre, le 1er août 1914 au 31 décembre 1918.


Sur les pentes du Golgotha : un prêtre dans les tranchés de Jean Julien Weber Nué bleue 2001
Durant la Première Guerre mondiale, la vie quotidienne au front racontée par Jean Julien Weber, alors prêtre et soldat, futur archevêque de Strasbourg.


J’étais médecin dans les tranchées : 2 aout 1914-14 juillet 1919 ,  Louis Maufrais,  Robert Laffont , 2008
Ancien médecin des tranchées, L. Maufrais a enregistré à la fin de sa vie ses souvenirs de guerre pour ses enfants sur 16 cassettes. Les cassettes sont découvertes par sa petite-fille en 2001 qui en fait un livre poignant racontant la vie des soldats pendant le conflit de l'été 1914 à 1918.


Mémoires d’un poilu breton,  Ambroise Harel, Ouest-France,  2009
Paysan breton, originaire de Langon (Ille-et-Vilaine), A. Harel part à la guerre en août 1914 comme soldat d'infanterie. Ecrites dans un style direct, ses mémoires restituent le quotidien d'un soldat de première ligne. Publiée à compte d'auteur après la guerre, cette édition intègre les annotations de l'auteur retrouvées ultérieurement sur un exemplaire.


Le temps de nous aimer : 1914-1918 : Robert, Denise et Victor : courriers de guerre, La Martinière, 2012.
Victor Rey, gouverneur des colonies en retraite et ancien communard, et son fils Robert, journaliste défenseur du mariage libre et d'Utrillo, ont écrit durant leurs trente mois au front, lors de la Première Guerre mondiale. Ces lettres sont adressées à Denise, surnommée Kikite, qu'ils aiment chacun en parfaite complicité.