Brizeux, en toutes lettres

Brizeux, en toutes lettres

Exposition

La statue d'Auguste Brizeux au parc Chevassu de Lorient

Brizeux, en toutes lettres

Du vendredi 31 août au mercredi 3 octobre

Médiathèque François Mitterrand - Hall

Une exposition des collections patrimoniales de la médiathèque

Pour beaucoup, Auguste Brizeux n'est connu que par les rues auxquelles il a donné son nom en Bretagne. Il naît à Lorient en 1803 et meurt à Montpellier en 1858. 160 ans après, la médiathèque rend hommage à ce poète. Depuis 1976, la médiathèque possède le fonds Brizeux : une importante correspondance, des éditions originales et des éditions qui ont suivi. En 2003, à la faveur de la célébration du bicentenaire de la naissance de Brizeux, ce fonds est redécouvert et un classement ordonné est entrepris. Aujourd'hui, l'inventaire achevé comporte plus de 500 lettres d'un large cercle d'amis, complété en 2016 par 70 lettres autographes d'Alfred de Vigny à Brizeux et d'autres sont encore à venir.

Cet inventaire ouvre des perspectives d'études nouvelles sur la place de Brizeux dans son siècle, de son « pays » dans son oeuvre et permet de mieux situer le poète dans le mouvement romantique.

Conférences

Brizeux, correspondance et relecture

Samedi 22 septembre à 15h

Médiathèque François Mitterrand – Auditorium

Une conférence de Joseph Rio illustrée de lectures-chants par Véronique Bourjot

L’inventaire de la correspondance de Brizeux du fonds patrimonial de la médiathèque est achevé. Celle-ci redessine la personnalité du poète et du Breton, résolument intégré dans un réseau littéraire et intellectuel parisien, mais venant vivre en Bretagne par longues périodes, se plaisant au contact du monde paysan, ouvrant les yeux sur les réalités sociales, voire économiques et politiques les plus intolérables.
Un poète tout à la fois partisan de la modernité romantique, mais rompant également avec elle. Un être enraciné corps et âme dans sa terre natale, et choisissant dès le début de sa carrière de privilégier la peinture de son «pays».

Joseph Rio, maître de conférences à l’UBS de Lorient, présentera le cheminement littéraire de Brizeux, précurseur déterminé d’une poétique du «pays». Véronique Bourjot est professeur de chant traditionnel au Conservatoire de Lorient.

Un salon 1831

Samedi 29 septembre à 15h

Médiathèque François Mitterrand - Auditorium

Par Roland Vendroux, Didier Helleux et Véronique Bourjot


« Comme un fruit au printemps et dans sa fleur se noue, Ainsi notre âme à l’heure où le matin s’y joue, Les fruits sont dès avril ce qu’ils seront plus tard, Tels nous-mêmes : l’enfant renferme le vieillard... »

Auguste Brizeux, extrait du recueil Marie

Tout au long du 19e siècle, l'espace social du salon artistique joue un rôle central dans la diffusion des oeuvres et des idées qui les soutiennent. Dans leur salon imaginaire, trois enseignants du Conservatoire
de Lorient, Véronique Bourjot, Didier Helleux et Roland Vendroux, voix et piano, invitent les poèmes et la correspondance d'Auguste Brizeux. Ils tissent, autour de ses écrits, des liens inattendus entre musique savante et musique populaire et mêlent le présent du poète aux résonances posthumes dont son oeuvre sera la source. Mélodies d'Hector Berlioz, César Franck, Pauline Duchambge, Victor Massé (lui aussi lorientais) mais aussi sur des airs populaires bretons.

Source gallica.bnf.fr/Bnf