Le cinéma argentin contemporain

Le cinéma argentin contemporain

Conférence

Par Gabriella Trujillo

► Samedi 18 mars à 15h
Médiathèque François Mitterrand - Auditorium

Au tournant du 21e siècle, l’Argentine traverse une grave crise économique et financière. Les bouleversements sociaux et politiques qui en découlent coïncident avec l’essor d’une nouvelle génération de cinéastes qui, paradoxalement, renouvelle les arts visuels de ce pays à la forte identité culturelle.
Qui sont les représentants de ce qui s’est appelé le « nouveau » cinéma argentin ? En quoi leur cinéma est-il révélateur d’un renouveau artistique international ? Comment ont-ils trouvé, en pleine crise économique, les moyens de créer et bouleverser le cinéma de tout un continent ? Le cinéma argentin produit plus que jamais des oeuvres majeures, essentielles pour mieux comprendre notre époque.

Gabriela Trujillo, docteur en cinéma, critique et essayiste, est une spécialiste de l’Amérique latine. Elle a enseigné à la New York University, l’École du Louvre et l’Université Paris 3. Elle travaille actuellement à l’action culturelle de la Cinémathèque française.

 

Projections

Toutes les projections sont en version originale sous-titrée et se déroulent à l'Auditorium de la médiathèque François Mitterrand. L'entrée est libre dans la limite des places disponibles.

La sélection qui vous est proposée du 17 au 28 mars a été établie en partenariat avec Gabriela Trujillo qui présentera une conférence le samedi 18 mars à 15h.

Jours de pêche en Patagonie

Un film de Carlos Sorin (2012 ; 78 mn)
Marco Tucci, argentin de 52 ans, employé d'une firme allemande spécialisée dans les roulements, voyage en direction de Puerto Deseado en Patagonie. Il compte y pratiquer la pêche, en particulier la pêche au requin. Mais ce n'est pas le seul but de son voyage : outre de nombreuses rencontres du hasard, il va retrouver un être cher qu'il n’a pas vu depuis longtemps...
► Vendredi 17 mars à 15h

Eva ne dort pas

Un film de Pablo Agüero (2015 ; 85 mn)
Décédée brutalement à l'âge de 33 ans, Eva Peron, épouse du dictateur Juan Peron, est une icône pour tout un pays. Pour préserver sa beauté qui a séduit les foules, on décide de l'embaumer. Son corps est séquestré par les militaires et caché par le Vatican. Les années passent, les gouvernements se succèdent et on cherche à ternir l'aura de cette quasi-madonne. Car, Eva Peron reste le cauchemar vivant des militaires et des néolibéraux...
► Vendredi 17 mars à 17h


Mundo grua

Un film de Pablo Trapero (1999 ; 90 mn)
Rulo, la cinquantaine, est le bassiste d'un groupe de rock des seventies, célèbre pour la chanson 'Paco Camorra'.
Il cherche du travail comme ouvrier du bâtiment chargé de la manœuvre des grues. Parallèlement, il commence une relation amoureuse avec Adriana, propriétaire d'un kiosque. Mais Rulo doit subvenir aux besoins de sa mère et de son fils Claudio, dix-neuf ans, qui veut monter son propre groupe de rock. Rulo, n'obtenant pas le travail de grutier convoité, est contraint de quitter Buenos Aires et d'accepter un poste bien payé dans le Sud où se construit un nouvel aqueduc...
► Lundi 20 mars à 15h

La Cienaga

Un film de Lucrecia Martel (2001 ; 100 mn)
En février dans le nord-ouest argentin, sous un soleil brûlant et des pluies tropicales, Mecha, la cinquantaine, ses enfants et son mari inexistant, sont installés dans leur propriété de la Mandragora. Pour oublier, Mecha se noie dans quelques verres de vin au bord de la piscine. A quelques kilomètres, dans la petite ville de La Ciénaga, vit Tali, la cousine de Mecha, avec sa famille. Deux drames vont réunir les deux familles à la Mandragora où elles tenteront de survivre à l'été torride.
► Lundi 20 mars à 17h


Trois sœurs

Un film de Milagros Mumenthaler (2011 ; 98 mn)
Buenos Aires à la fin de l'été. Marina, Sofia et Violeta sont seules dans la maison familiale alors que leur grand-mère, qui les a élevées, vient de mourir. Chacune cherche, à sa manière, à combler cette absence. Marina se concentre sur ses études tout en prenant soin du foyer, tandis que Sofia est obnubilée par son apparence et sort avec des amis. Quant à Violeta, elle erre de la chambre au salon où elle reçoit, de temps à autre, la visite d'un homme. Désaccords, fou-rires, mesquineries et signes d'affection rythment cette période d'incertitude, jusqu'à ce jour d'automne où Violeta disparaît sans crier gare.
► Mardi 21 mars à 15h

Refugiado

Un film de Diego Lerman (2013 ; 92 mn)
Laura et son fils de 7 ans quittent précipitamment leur appartement de Buenos Aires pour échapper à l’emprise d’un père menaçant. Les deux fugitifs s’engagent alors dans une course contre-la-montre à la recherche d’un refuge et d’une nouvelle vie.
► Mardi 21 mars à 17h


Les Acacias

Un film de Pablo Giorgelli (2011 ; 85 mn)
Rubén, chauffeur routier, fait régulièrement l'aller-retour entre Asunción, au Paraguay, et Buenos Aires, au volant de son semi-remorque. Un jour, il accepte d'emmener avec lui une jeune mère recommandée par son patron. Jeune et pleine de vie, Jacinta se présente, tenant dans les bras son bébé de cinq mois, une fillette nommée Anahi. Adaptant le trajet au rythme de l'enfant, le taiseux Rubén s'intéresse peu à peu à Jacinta...
► Mercredi 22 mars à 15h

Medianeras

Un film de Gustavo Taretto (2011 ; 90 mn)
Martin est phobique mais se soigne. Petit à petit il parvient à sortir de son isolement, de son studio et de sa réalité virtuelle. Il est webdesigner. Mariana sort d'une relation longue. Elle est perdue et confuse, à l'image du désordre qui règne dans son appartement. Martin et Mariana vivent dans la même rue, dans des immeubles l'un en face de l'autre mais ne se sont jamais rencontrés. Ils fréquentent les mêmes endroits mais ne se remarquent pas. Comment peuvent-ils se rencontrer dans une ville de trois millions d'habitants? Ce qui les sépare les rassemble...
► Mercredi 22 mars à 17h


El premio

Un film de Paula Markovitch (2011 ; 108 mn)
Dans l'Argentine des années 70, Cecilia, 7 ans, vit retranchée avec sa mère, une activiste recherchée par les militaires, dans une cabane perdue dans les dunes au bord de l'océan. Comme tous les enfants de son âge, Cecilia aimerait aller à l'école. Sa maman accepte, à condition que la fillette ne trahisse jamais sa fausse identité. Un jour, l'armée débarque dans l'établissement et propose un concours, doté d'un prix, à l'élève qui rédigera la meilleure rédaction sur les militaires au pouvoir. Dans sa copie, Cecilia se met en danger en évoquant les exactions subies par sa famille...
► Vendredi 24 mars à 15h

Dans ses yeux

Un film de Juan José Campanella (2010 ; 130 mn)
Dans les années 90 à Buenos Aires, Benjamín Esposito, fonctionnaire retraité du ministère de la Justice, reste hanté par le meurtre non élucidé d'une jeune femme, perpétré 25 ans plus tôt, en 1974. Il décide d'écrire un roman sur l'affaire. Alors qu'il effectue un travail de recherche et de mémoire, les souvenirs de l'enquête se mêlent aux réminiscences intimes : Benjamín se souvient également de l'amour qu'il portait à la juge Irene Menéndez Hastings, avec qui il avait tenté d'élucider ce meurtre. En outre, Esposito replonge dans une période sombre de l'Argentine, où l'ambiance était étouffante...
► Vendredi 24 mars à 17h


Le Dernier été de la Boyiata

Un film de Julia Solomonoff (2010 ; 90 mn)
L'été en Argentine, Jorgelina avait l'habitude de jouer avec sa sœur dans la ''Boyita'', la roulotte garée au fond du jardin. Mais cette année, tout est différent : ses parents se séparent et sa sœur, désormais adolescente, devient une étrangère pour elle. Alors Jorgelina part à la campagne en quête de Mario, le fils des paysans voisins. Ensemble, ils découvrent les mystères de leurs identités sexuelles. Un film sur l'éveil, une œuvre intimiste racontée à hauteur d'enfant.
► Samedi 25 mars à 15h

Le Médecin de famille

Un film de Lucia Puenzo (2012 ; 95 mn)
Patagonie, 1960. Un médecin allemand rencontre une famille argentine sur la longue route qui mène à Bariloche où Eva, Enzo et leurs trois enfants s'apprêtent à ouvrir un hôtel au bord du lac Nahuel Huapi. Cette famille modèle ranime son obsession pour la pureté et la perfection, en particulier Lilith, une fillette de 12 ans trop petite pour son âge. Sans connaître sa véritable identité, ils l'acceptent comme leur premier client. Ils sont peu à peu séduits par le charisme de cet homme, l'élégance de ses manières, son savoir et son argent, jusqu'à ce qu'ils comprennent qu'ils vivent avec l'un des plus grands criminels de tous les temps.
► Samedi 25 mars à 16h30


El Estudiante, ou chronique d’une jeunesse révoltée

Un film de Santiago Mitre (2013 ; 110 mn)
Roque, jeune provincial, commence des études à l'Université de Buenos Aires. Peu motivé, il passe son temps à séduire les filles et errer dans la fac. C'est en tombant amoureux de Paula, une jeune enseignante engagée, qu'il va rencontrer le militantisme et devenir proche du syndicat étudiant. Avec Alberto, ancien politique, il va apprendre les codes et devenir un leader pour enfin trouver sa voie..
► Lundi 27 mars à 15h

Les Nouveaux sauvages

Un film de Damian Szifron (2015 ; 122 mn)
Six histoires mordantes sur l'Argentine d'aujourd'hui, où les personnages sont confrontés à des situations qui leur font perdre leurs repères. Dans un avion, deux passagers découvrent qu'ils ont une connaissance en commun ; au restaurant, la serveuse reconnaît un courtier qui a provoqué la ruine de son père ; deux automobilistes s'insultent sur la route ; un père de famille dont la voiture part en fourrière se rebelle ; le fils d'une riche famille renverse une femme enceinte alors qu'il est au volant ; le jour de son mariage, une femme découvre que son mari l'a trompée avec une femme présente à la cérémonie...
► Lundi 27 mars à 17h


Les 9 reines

Un film de Fabian Bielinsky (2002 ; 119 mn)
A Buenos Aires, deux petits arnaqueurs vont tenter le coup de leur vie avec une affaire pouvant leur rapporter plusieurs centaines de millions de pesos. Ils ont 24 heures pour dérober une planche de timbres rarissimes, les Neuf Reines, et les revendre à un collectionneur vénézuélien qui doit quitter le pays le lendemain matin. Mais dans cette jungle de voleurs, pickpockets et escrocs, comment savoir qui arnaque vraiment l'autre ?
► Mardi 28 mars à 15h

Jauja

Un film de Lisandro Alonso (2014 ; 105 mn)
Patagonie, 1882. Le Capitaine Gunnar Dinesen arrive du Danemark avec sa fille de quinze ans afin d’occuper un poste d’ingénieur dans l’armée argentine, durant la prétendue « Conquête du désert », une campagne génocidaire contre la population indigène de la région. Seule femme dans les environs, Ingeborg met les hommes en émoi. Elle tombe amoureuse d’un jeune soldat, et tous deux s’enfuient à la faveur de la nuit.
► Mardi 28 mars à 17h

 

Cinéma d’ailleurs

Programme des projections du 17 au 28 Mars 2017
Télécharger la version imprimable

Vendredi 17 mars
► 15 h :
Jours de pêche en Patagonie
17 h : Eva ne dort pas (2015 ; 85 mn)

Lundi 20 mars
► 15 h : Mundo grua
► 17 h : La Cienaga

Mardi 21 mars
► 15 h : Trois sœurs
► 17 h : Refugiado

Mercredi 22 mars
► 15 h : Les Acacias
► 17 h : Medianeras

Vendredi 24 mars
► 15 h : El premio
► 17 h : Dans ses yeux

Samedi 25 mars
► 15 h : Le Dernier été de la Boyiata
► 16 h 30 : Le Médecin de famille

Lundi 27 mars
► 15 h : El Estudiante, ou chronique d’une jeunesse révoltée
► 17 h : Les Nouveaux sauvages

Mardi 28 mars
► 15 h : Les 9 Reines
► 17 h : Jauja