« Nous sommes tous des loups (...)»

« Nous sommes tous des loups (...)»

► Du 6 octobre au 9 décembre 2017
Dans le hall de la médiathèque François Mitterrand
Aux heures d'ouverture

Une exposition de Quentin Yvelin

« La fugue est une fuite qui ne déboucherait pas sur autre chose qu’elle-même. Elle fait du retour sa condition pour avancer, elle n’avance qu’en se retournant et pourtant elle avance, avance encore, se voue à cet encore. »
Xavier Person, Penser courbe, L’art de la fugue


Mon travail chemine entre la photographie, l’écriture et le montage narratif, mais aussi la mise en scène (chorégraphie des corps) et l’intervention dans le paysage au moyen de différents matériaux (cendres, résidus de matière, images,...). Le croisement de ces différentes pratiques s’opère à l’intersection d’une documentation et d’un désir de récit. La photographie et le livre agissent à la fois comme une trace mais aussi comme une brèche vers la fiction, la poésie, dans des interstices qui continuent de creuser, de nourrir l’espace entre l’imaginaire et le réel. J’interroge les attitudes photographiques, la recherche d’exotisme dans des espaces à l’apparente banalité et je navigue sur les marges de la notion de paysage. Y gravitent des corps en résistance et qui donnent à voir la mise en récit d’expériences en bordure, en retrait, des échappées.
Les formes (architectures, végétations...) et les ambiances (marécages, espaces buissonniers, tiers-paysage...) au sein desquelles j’évolue sont autant le moyen d’une reprise sensitive qu’une invitation au symbolisme, voire à certaines formes d’ésotérisme. Elles offrent la possibilité de traduire une poursuite, une expérience qui engage le corps et le psychisme des individus dans des périples (ordinaires), des tentatives bricolées et furtives, de s’extraire, de s’échapper des apparences. Les individus sont souvent troublés par l’atmosphère qu’ils traversent, comme saisis en effraction dans des espaces où la tension et le tâtonnement du corps deviennent des dynamiques d’investigation. Il y a en effet un lien entre la fugue, le désir de retrait ou du moins de bifurcation et un changement de rythme vécu par le corps. Depuis ce moment je cherche à rendre compte de l’indécision, du basculement et donc de la tension d’un individu qui s’élance vers ce quelque chose d’inconnu... Le travail des images, du récit et la chorégraphie des corps se font souvent depuis un rythme fugueur. La suspension qu’ils entraînent est une brèche dans le temps et dans le paysage, l’interruption d’un rythme routinier et le départ d’une nouvelle cadence ...
Pénétrer l’espace, s’y fondre, s’y dissimuler: les personnages apparaissent comme des fugueurs qui, désorientés, recherchent une piste nouvelle, un contact avec une nature hybride et composite comme une alternative à la norme, un pas de côté vers la fantasmagorie et l’inconnu. La série de portraits intitulée Les effarés donne ainsi à voir des individus troublés par l’atmosphère buissonnière qu’ils traversent, comme saisis en effraction dans cet espace où la tension et le tâtonnement du corps deviennent des dynamiques d’investigation
.
Quentin Yvelin

Né en 1988, Quentin Yvelin vit et travaille à Rennes. Après des études d’Esthétique et Sciences de l’Art à Paris 1-Panthéon Sorbonne, il obtient un Master 2 d’Art-Plastiques option Photographie à l’Université Paris 8 avec une recherche autour de la figure et l’esthétique de l’auteur dans le documentaire subjectif. Il est diplômé de l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site Lorient en 2016. Il a exposé à Mains d’Oeuvres à
Saint-Ouen en 2015, à la Galerie Dos Mares à Marseille, à l’Artothèque de Vitré... Il intervient ponctuellement auprès de public scolaire pour des ateliers artistiques autour de l’image.

Les Rencontres photographiques

Organisées tous les deux ans, les Rencontres photographiques réunissent une dizaine d’artistes invités à exposer dans plusieurs lieux du pays de Lorient.
Une journée de découverte des expositions en présence des artistes se tiendra le samedi 7 octobre à partir de 10h30.
Sur inscription au près de la Galerie Le Lieu au 02 97 21 18 02

Découvrez toute la programmation de la 22e Rencontre photographique