La décroissance, projet de société pour le futur ?

La conférence de Serge Latouche en écoute.

La décroissance, projet de société pour le futur ?
Serge Latouche
Serge Latouche

La surconsommation matérielle laisse une partie de plus en plus importante des populations dans la pénurie et n’assure même pas un véritable bien-être aux autres. S.Latouche

En 1958, John Kenneth Galbraith, publie The affluent society (L’ère de l’opulence). En 2008, le Professeur Tim Jackson, publie Prosperity without Growth  (Prospérité sans croissance). Le premier ouvrage est en fait une critique pour dénoncer l’imposture de la société de consommation tandis que le second utilise un oxymore provocateur pour démontrer la nécessité de penser une société frugale, mais qui n’exclue pas pour autant une véritable prospérité.

La faillite de la réalisation de l’objectif du bonheur pour tous promis par la société de croissance oblige à s’interroger sur le contenu de la promesse. Elle suppose de sortir du cercle infernal de la création illimitée de besoins et de produits et de la frustration croissante qu’il engendre, et complémentairement, de tempérer l’égoïsme résultant d’un individualisme réduit à une massification uniformisante.

Serge Latouche est économiste français, professeur émérite et objecteur de croissance.
Il est un des penseurs et des partisans les plus notoires de l’idée de décroissance et tente de conceptualiser l'après-développement dans « un combat généralisé et organisé contre le mode de vie, devenu insoutenable, à l'échelle mondiale ».

Voir les ouvrages de Serge Latouche disponibles à la médiathèque F.Mitterrand

 

 

La rencontre est en écoute avec l'aimable autorisation de Serge Latouche [durée : 1h45 env.]

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire