Blackwood

un CD de Bjorn Berge, Dixiefrog 2011

Mots-clés :Jazz et blues, Musique

Le blues du grand nord rencontre le vieux sud

Blackwood

Bjorn Berg a débuté par le bluegrass des Appalaches et le banjo à cinq cordes. Mais sur cet album c’est le blues qui l’anime. Il est fasciné, comme Keith Richard, par le jeu de guitare de Robert Johnson, bluesman mythique qui donnait l’impression d’entendre 2 guitares quand il jouait.  Lui, c’est la puissance d’un groupe de rock au complet qu’il dégage avec sa 12 cordes. Il donne l’assise rythmique en frappant le sol avec son pied et  martèle les cordes graves avec son pouce. Sa voix éraillée, puissante et grave semble taillée sur mesure pour le blues rock. 

Mais le viking sait aussi faire dans la douceur, ses glissandos de slide et son jeu sur les harmoniques assurent de subtiles contre-chants aux mélodies. Il réalise une magnifique version de « Woodstock », de Joni Mitchell. 

Virtuose de la guitare, certes, mais curieux aussi, ce musicien norvégien déteste l’immobilisme des répertoires figés et ses compositions le prouvent :

« Les frontières musicales sont souvent très artificielles, tous les styles de musique sont liés les uns aux autres. Je me fiche qu’une chanson soit du rock, du jazz, du blues, de la folk ou du funk tant que je parviens à l’adapter à mon propre langage. »(B.Berge)

Vous voulez l'emprunter...

Voir la disponibilité du document

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire