Carnage

Un film de Roman Polanski, Wild Side Vidéo, 2012

Mots-clés :Adultes, Cinéma

Un huis clos anxiogène de Roman Polanski

Carnage

New York. Dans un jardin public, deux enfants de onze ans se bagarrent. L’un blesse l’autre et le défigure en lui cassant deux dents. Les parents du « coupable » viennent s’expliquer avec les parents de la « victime ».

Chacun fait un effort de savoir-vivre pour que tout se déroule sans heurts, sans conflit, chaque parole et geste sont garants des bonnes intentions des uns et des autres, mais petit à petit, les personnages cessent de se comporter comme le voudraient les conventions sociales, les oppositions se font et se défont au cours du film, au gré des sujets de conversation.

Cette phrase d'un protagoniste : « On ne peut pas dominer quelque chose qui nous domine. » explicite la thèse de fond du film montrant l’homme partagé entre la culture et la sauvagerie; la bonne éducation et l’animalité. Personne ne sort véritablement vainqueur de cet affrontement, de cette thérapie en groupe, sauf peut-être… les enfants et le hamster...!?

Ce film de Roman Polanski n'est pas une simple captation théâtrale de la pièce de Yasmina Reza, mais du fait d'un remarquable quatuor d'acteur et de sa brillante mise en scène, il donne à cette adaptation une dimension tragi-comique. Du grand Reza, du grand Polansky.

Vous voulez l'emprunter...

Voir la disponibilité du document

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire