Confidences à Allah

Roman graphique d’après le roman de Saphia Azzedine, dessins de Marie Avril et adaptation d’Eddy Simon, Futuropolis, 2015

Mots-clés :BD et mangas, Adultes

Itinéraire d'une jeune fille musulmane d'aujourd'hui

Confidences à Allah

Après une adaptation théâtrale au Festival d’Avignon en 2008, le roman à succès de la franco-marocaine Saphia Azzeddine, Confidences à Allah, fait l’objet d’une seconde adaptation mais cette fois en bande dessinée.

Marie Avril, la dessinatrice, donne vie à Jbara, l’héroïne du roman. Le principal problème de Jbara est qu'elle n'est pas bien née: «Allah, si j'étais née dans une famille bien, dans une ville bien, avec une éducation bien, j'aurais forcément été une fille bien», confie la jeune fille à son dieu. L'album retrace l'itinéraire d'une jeune musulmane que sa naissance a voué d'emblée à l'oppression et à la soumission. Un destin que la jeune bergère refuse absolument.

Eddy Simon adapte le texte crû et sans concessions, le monologue d’une Jbara attachante et poignante, qui se confesse et se raconte à Allah. Tout y passe: ses tourments, sa perte de foi, son impuissance face au monde, sa colère autant que son amour d’Allah.

Confidences à Allah est un récit qui ne laisse pas indifférent. Car c’est un témoignage à la fois touchant et cru sur l’oppression subie par les femmes lorsque celles-ci ont la malchance de naître dans le mauvais milieu et au mauvais endroit.
Au moment où le Maroc censure le film de Nabil Ayouch, Much Loved, sur la prostitution à Marrakech, Confidences à Allah résonne comme un écho.
Un roman et une bande dessinée à découvrir.

Vous voulez l'emprunter...