Playlist : From Manchester, England

Evénement

Au menu d'un bar dans les rues de Barcelone !
Au menu d'un bar dans les rues de Barcelone !

Conférence, projections, expositions, Manchester est à l'honneur ce mois d'octobre 2015...et plus particulièrement la période qui a suivi l'explosion punk de 1977 quand quatre jeunes musiciens inventent la new-wave...mais Manchester a déjà une longue tradition musicale derrière elle...

Découvrez quelques-uns de nombreux groupe issus de cette ville bouillonnante ci-dessous et tous les événenements en cliquant ici Focus sur Manchester, music city


Manchester est une ville importante culturellement, qui héberge de nombreux théâtres, musées et salles de concert. Elle a une économie nocturne bien développée avec de nombreux bars et clubs. La ville est le siège de divers médias, dont de nombreuses stations de radios, des journaux et une importante base de la BBC. L'architecture de la ville est marquée par l'omniprésence des briques rouges. Elle mêle des bâtiments historiques, comme la cathédrale gothique, avec des vestiges de la période industrielle et une architecture beaucoup plus contemporaine avec de hauts gratte-ciel. Manchester est la troisième ville la plus visitée par des étrangers au Royaume-Uni.

Elle connaît une activité musicale particulièrement intense entre 1970 et 1990, détrônant quelque temps Londres en terme d’influence et de rayonnement.

Dès les années 60 et jusqu’au début des années 70, la scène musicale de Manchester offre déjà des groupes qui auront une renommée internationale : Herman’s Hermits, The Bee Gees, The Hollies, 10cc ou encore Barclay James Harvest.

En 1976, le passage des Sex Pistols laisse des traces et encourage les vocations. De nombreux spectateurs de ce concert deviendront des figures clés de la future scène musicale. Parmi eux, Tony Wilson, créateur du label Factory, Bernard Sumner et Peter Hook du groupe Joy Division, Morrissey des Smiths ou encore Mark E. Smith  qui fondera The Fall.

 La sortie en 1977 du premier EP des Buzzcocks sur le premier label indépendant punk allait convaincre tous ces musiciens débutants de se lancer dans l’aventure : la virtuosité ne compterait, seule l’expression primerait…l’esprit punk embrase la ville.

 Après cette première  explosion punk, un vent froid souffle sur le nord de la Grande-Bretagne. Joy Division, groupe de quatre musiciens originaires de Manchester, propose une musique tendue, épurée portée par le charisme hypnotique de Ian Curtis, chanteur du groupe et invente la new-wave. La carrière du groupe cesse brusquement après le suicide de ce dernier à 23 ans en 1980 mais Joy Division laissera une marque indélébile dans le paysage rock, influençant de nombreux autres groupes. Les trois musiciens fondent ensuite le groupe New Order, fer de lance d’une électro-pop qui connaîtra un succès mondial.

 Durant cette période Tony Wilson fonde le label Factory avec le designer Peter Saville et le producteur Martin Hannett.  Ils donneront une identité visuelle  et sonore à de nombreux groupe de Manchester et Factory records reste, aujourd’hui encore, une référence en matière de label indépendant. Ils produiront plusieurs groupes phares de la scène rock britannique de l'époque, à savoir Joy Division, New Order, A Certain Ratio, The Durutti Column, Happy Mondays, et (brièvement) James et Orchestral Manoeuvres in the Dark.

 Dans les années 80, le phénomène The Smiths se propage dans le monde entier et ne sera dépassé que par Oasis dans les années 90. Manchester devient « Madchester ». La liste des groupes s'allonge et Manchester arrivera même à détroner Londres et Liverpool...Aujourd'hui encore, même si ils n'ont pas encore atteint la notoriété de leurs ainés, la relève est là...