Irmina

Une bande dessinée de Barbara Yelin, Actes sud, 2014

Mots-clés :BD et mangas, Adultes

De 1930 à 1980, le destin contrarié d’une jeune femme allemande...

Irmina

En 1934, Irmina, jeune femme  déterminée à réussir sa vie, sympathique et ouverte d’esprit, quitte l’Allemagne pour rejoindre Londres et commencer des études de secrétaire multilingue. Elle est hébergée temporairement par une vieille femme qu’elle accompagne dans ses sorties caritatives ou mondaines. Elle rencontre fortuitement un jeune étudiant originaire de la Barbade, Howard, dont elle s’éprend. Comme tous les amoureux, ils élaborent des plans pour l’avenir. Mais contrainte financièrement, Irmina doit retourner dans son pays. Une deuxième vie commence alors qui la pousse loin de ses idéaux de départ. Et, même si elle n’a pas d’empathie pour le régime nazi, elle finit par accepter sans réfléchir tous les avantages qu’il lui propose.

Le dessin crayonné de Barbara Yelin est tout en finesse. Il est soutenu par des dégradés de gris ou de bleu, de rouge ou de vert qui capturent admirablement bien l’atmosphère qui régnait à cette époque  dans les salons anglais ou dans les rues de Berlin. Impression renforcée par l’usage subtil  et réfléchi  de pleines et  de  double-pages aux détails si évocateurs.

Avec  Irmina, Barbara Yelin signe un roman graphique tout à fait exceptionnel, tiré d’une histoire vraie, qui pose la question du libre choix face aux vicissitudes de l’histoire.

Prix Artémisia 2015 de la Bande dessinée féminine.

Vous voulez l'emprunter...