Le monde inverti

Un roman de Christopher Priest, Gallimard, 2002

Mots-clés :Adultes

J’avais atteint l’âge de mille kilomètres.

Le monde inverti

Helward Melmann a donc atteint l’âge de sa majorité et va enfin pouvoir intégrer les rangs d’une guilde. Comme la majeure partie de la population de la ville, il ne connaît rien du monde extérieur, n’ayant arpenté que les coursives de la ville.
Seul les membres de guilde sont autorisés à se rendre à l’extérieur et tous ont le même but, faire avancer la ville...


Le monde inverti est un excellent exemple du travail de Christopher Priest, qui aime dérouter son lecteur en jouant avec sa perception de la réalité, un thème que l’on retrouve à travers toute son oeuvre.

Littérature exigeante, parfois à la limite du roman anthropologique, la SF de Priest ne ressemble à rien de connu, ne cède jamais à la facilité et révèle une rare intelligence d’écriture.