Les bêtises

Une comédie de Rose et Alice Philippon

Mots-clés :Cinéma

Un premier film qui se savoure avec délectation

Les bêtises

François, la trentaine, lunaire et maladroit, est un enfant adopté. Il est prêt à tout pour retrouver sa mère biologique et savoir d'où il vient vraiment. Après avoir réussi à obtenir ses coordonnées, il s'introduit chez elle au cours d'une fête, se faisant passer pour un serveur. L'irruption de ce serveur maladroit au sein de sa propre famille ne tarde pas à bouleverser les festivités...
Aussi drôle qu’énergique, le film est également particulièrement touchant, à l’image de cette scène où François interprète le titre Les Bêtises de Sabine Paturel, dont les paroles prennent une toute autre dimension dans sa bouche.
Débordant d’originalité, ce premier film de Rose et Alice Philippon est clairement sous influence de Jacques Tati. Le film développe progressivement d’autres références comme Chaplin, sans oublier les scènes festives qui font références  au grand classique de Blake Edwards La Party .

Vous voulez l'emprunter...