Les nouvelles voies du rock en Bretagne...

Sélection

Mis en ligne le 23 mars 2016

La scène pop-rock bretonne est en constante effervescence, excitante et riche de références. Voici quelques groupes à découvrir qui pourraient vous surprendre !

Exotica / Republik. - LATDK, 2017

Un groupe, un vrai, un solide, et dont le deuxième album est à la fois une confirmation et une proclamation. Un univers impérieux et romantique, où l'on croiserait le Velvet de Femme fatale ou le Blur de Girls and boys. Toutes les valeurs de Republik et plus encore. A l'image de cet Exotica qui donne son titre à l'album, symbole d'une cité idéale, d'une ville utopique basée sur l'échange et l'entraide, coopérative idyllique où se regrouperaient tous les déçus d'un monde prétendument moderne, modèle poétique des communautés ou phalanstères d'antan. Un concept qui parsème tout l'album, où évoluent des personnages en marge, déclassés, déracinés, exilés, révoltés, ou tout simplement en quête d'amour. Avec aussi, des filles magiques et des femmes dangereuses, des flirts risqués et des errances électriques.

Voir la disponibilité du document

 

Empyrean / Robin Foster. - Upton Park Publishing, 2017

« Auteur, compositeur et multi-instrumentiste anglais exilé en Bretagne, Robin Foster propose un quatrième album studio hypnotique, majoritairement instrumental, en alliant subtilement post-rock atmosphérique et trip-hop expérimentale. C’est chez lui, à Camaret, qu’il a enregistré ses nouvelles compositions, en assurant seul, guitares, basse et claviers… » (Extrait de la chronique de Margaux Maurisset - Site : nouvelle-vague.com)

Voir la disponibilité du document

 

 

I wanna / Manceau. - Monophonics, 2017

Après un premier album électro-pop (Life traffic jam en 2012), Manceau, groupe rennais, confirme sa place centrale au sein d'une école pop française élégante et exigeante. Toujours marqué par un sens mélodique évident hérité de la britpop et mixé par Stéphane "Alf" Briat (Air, Sebastien Tellier...), cet album propose en 10 titres de voyager léger.

Groupe Rennais qui offre une pop aux atours synthétiques qui sait rester chaleureuse. 2ème album qui respire le soleil, la légèreté. Mélodies lumineuses. (OF)

Technicolor Life / Ko Ko Mo. - LMP, 2017

Bouillant duo de Nantes, repéré aux TransMusicales 2015, laisse libre cours à sa vision rock'n'blues spectaculaire et charismatique. Un 1er album plein de riffs de guitares flashy, de voix extatiques et de batteries martyrisées (Ouest France)

Voir la disponibilité du document

 

 

All is Bright / Bumpkin Island. - Patch Work Production, 2016

Après Ten Thousand nights, leur premier album paru en 2012, « le groupe costarmorico-rennais sort un 2ème album, All is Bright, à la fois délicat, dynamique et audacieux. Dans l'esprit de Grizzly Bear, Radiohead ou Bjork. (Ouest France)

Voir la disponibilité du document

 

The threat / Rotor Jambreks. - Coop Breizh, 2016

Huit ans après la sortie de "Start The Rotor », Rotor Jambreks sort un second album plus sombre que le précédent. «Dix titres mûris sous la pluie ou dans la brume… » (Coop Breizh)

Voir la disponibilité du document

 

 

Broken Back / Broken Back. - Sony Music, 2016

Originaire de Saint Malo, le jeune artiste autodidacte Broken Back, alias Jérôme Fagnet, qui a su séduire le public et les médias avec sa musique singulière aux sonorités folk-électro, dévoile son premier album.

« …Ses compositions, entre guitare folk et programmations électroniques, commencent à voyager chez nous, ailleurs et même dans la pub, qui lui a emprunté son morceau «Halcyon Birds»… » (Le Parisien)

voir la disponibilité du document

 

#2 / Kaviar Special. - Beast Records, 2016

Kaviar Special c'est 25 ans de moyenne d'âge, un premier album salué par la presse spécialisée en 2013, un EP à l'été 2015 et une avalanche de live. Depuis leur premier album, le quatuor rennais a pris du galon: 4 tournées européennes et une prestation remarquée aux Transmusicales de Rennes ont permis au groupe de s'installer définitivement comme l'une des tête de liste d'un rock garage français toujours plus dynamique. A l'image de la scène garage américaine actuelle (Ty Segall, Fidlar, Black Lips), les rennais développent une énergie impressionnante sur scène et savent associer la richesse de leurs influences à une écriture et une production résolument ancrées dans le présent. Très judicieusement illustré par le belge Elzo Durt, ce nouvel album sobrement intitulé #2 et enregistré au studio Cocoon à Rennes, franchi un cap en assumant une production plus riche et maitrisée. Le groupe y dévoile des influences plus variées et se permet un grand écart entre une pop débridée, un rock garage nerveux et un psychédélisme sombre et brutal. Déferlantes fuzz, guitares surf, balades réverbérées et mid-tempo dansants.

Voir la disponibilité du document.

 

 

The Howling Rider / Loup Barrow. - Autoproduction, 2014

Auteur, compositeur, chanteur rennais, Loup Barrow, nous emporte dans une sorte de voyage interstellaire avec cet album The Howling Rider aux mélodies introspectives. Un projet axé autour du Cristal Baschet, dernier instrument polyphonique inventée en France par les frères Baschet dans les années 50.

Voir la disponibilité du document

 

 

Melatonin Spree / Bantam Lyons. - Kshantu, 2016

En 2015, les Bantam Lyons, brestois recentrés à Nantes, sortaient un EP 5 titres qui faisait ressurgir des réminiscences d’un  rock/noise à la Mogwai, d’une cold-wave à la Joy Division et d’une dreampop à la Mercury Rev. En 2016, le groupe récidive avec un album sombre, planant, rugueux. Toute la musique des nantais de Bantam Lyons incarne le spleen d’un adolescent  qui se délecte de sa mélancolie.
« Ils sont les héritiers de la new wave (dandy plus que gothique) des années 1980, voire de la pop ses Smiths, que leur conviction brûlante renouvelle » (Philippe Richard, Jean-Marc Pinson, Chroniques Ouest-France)

voir la disponibilité du document

 

Le Lien / Mha. - Les Disques Normal - Differ-Ant Distribution, 2016

Derrière ce lumineux projet se cache Florian Jamelot guitariste de fago sepia qui se paye le luxe de s'entourer de membres de TOTORRO, Bumpkin Island, Mermonte, Lady Jane ente autres…
Le projet pop-folk orchestral du groupe rennais  Le Mha  dévoile tout son potentiel rêveur et aventureux sur un premier et onirique EP.

Voir la disponibilité du document.

 

 

In Lake / Thomas Howard Memorial.- Upton Park Publishing - L'Autre distribution, 2015

Thomas Howard Memorial est un groupe de post-rock originaire de Bretagne. Le quatuor formé par Elouan Jégat, Yann Olivier, Vincent Roudaut et Camille Courtes dispense une musique atmosphérique, lunaire. Un rock progressiste déjà publié dans Thomas Howard Memorial et How to kill kids, deux EP sortis respectivement en 2011 et 2013.

Une démarche artistique complète. À l'image de Jessie James, dont Thomas Howard était l'un des pseudonymes, ces fins musiciens nous prennent pour cible, sur scène comme sur disque. Atmosphérique, planant, aérien et puissant, plein de références et d'adjectifs nous viennent en tête mais toujours avec le sentiment d'une signature qui leur est propre. Durant l'année 2015, le groupe a terminé l'enregistrement de l'album, "In Lake" et dans la foulée tenté un pari osé, surtout à l'aube de la sortie d'un premier album, consistant à le réenregistrer en intégralité, en live et sans public, au fond d'un lac exceptionnellement asséché pendant quelques mois, le Lac de Guerlédan, le tout filmé en une nuit par les caméras du réalisateur Nicolas Charles. Cet hommage revendiqué au "Live at Pompéi" de Pink Floyd, a été tourné pendant la vidange du lac, qui n'avait pas été faite depuis 30 ans et qui ne se reproduira pas avant 50 à 80 ans. Ce document exceptionnel laisse découvrir un paysage poétique, lunaire, parfois apocalyptique, en parfaite harmonie avec la musique du groupe et sera disponible en intégralité sur internet. Il est la plus belle manière de profiter de la diversité des chansons de Thomas Howard Memorial. D'un intimiste "In Lake" au puissant et progressif "Rupture", l'incontournable et intriguant "Murder For Fun" ou "Bad Things" intense, profond et brillant.

 Voir la disponibilité du document

 

 

Genuine Feelings / Von Pariahs. - Play it again Sam, 2016

« Des Nantais globe-trotteurs fédèrent shoegaze britannique et grunge américain. » (les Inrockuptibles) 

 

Voir la disponibilité du document

 

 

Promise of pale nights / The Last Morning Soundtrack. - La Baleine Distribution, 2015



The Last Morning Soundtrack, groupe de folk-rock rennais,  invite " à un rendez-vous intime, poétique, feutré et lumineux.  Leur nouvel album Promises Of Pale Nights est un joyau de délicatesse folk mâtiné d’une douce mélancolie. Mélodies aérées, pianos caressants, écriture imagée..." (d'après le site lesindisciplinees.com)

The Last Morning Soundtrack parvient à se renouveler sans fracas, par petites touches impressionnistes. Une collection de titres où la mélancolie enveloppe plus qu'elle ne heurte et où chaque note compte. Le songwriter sait mieux que quiconque mettre en résonance une écriture imagée et intime avec des mélodies limpides. Poésie du verbe affirmée et production aérée, The Last Morning Soundtrack propose un disque à la fois dense et léger, feutré et lumineux.

Elements / Republik. - LADTK, 2015

Frank Darcel, membre fondateur de Marquis de Sade ou d’Octobre…récidive aujourd’hui en formant le groupe rennais Republik composé de Stéphane Kérihuel (guitare et chant), Eva Montfort (basse et chant) et Federico Climovich (batterie).

Voir la disponibilité du document

Faustine / Faustine. - Coop Breizh, 2015

Faustine Audebert est originaire de Brest. Elle chante en anglais, des textes d'auteurs du 19e et 20e. L'atmosphère pop qui habille ces poèmes  pointe autant vers le jazz que le  trip-hop.

voir la disponibilité du document

 

 

Leaving Florida / Rhum For Pauline. - Sony, 2015

Tout au long de Leaving Florida , Rhum For Pauline assemble des pièces soul, classic rock et R'n'B tout en (ré)conciliant classicisme et sonorités novatrices pour créer un grand disque de pop de l'ère post internet.
Rhum For Pauline est originaire de la côte Ouest. Et si c'est la Californie que l'écoute de ce premier album évoque, c'est bien de Nantes qu'ils sont originaires.

Voir la disponibilité du document

Home Alone / Totorro. - Recreation center, 2014

"Ces Rennais intenables jouent du post-rock, post-pop, post-tout." (lesInrocks)

 

Voir la disponibilité du document</lin

Ascent / Disco Anti Napoleon. - Futur, 2014

Un premier album fougueux pour le quatuor nantais où se mêle pop et psychédélisme pour créer une ambiance hypnotique.

Voir la disponibilité du document

Good side of the rain / Idem. – Yotanka, 2011

IDEM groupe nantais inclassable tant ses orientations sont multiples, dub, indus, électro, rock. Un son énergique et original où dominent samples, guitare et batterie souligné par la voix hermaphrodite de Pitch.

Voir la disponibilité du document 

 


Can reach the top / Rhum for Pauline. –Futur, 2011

Rhum for Pauline, quatuor nantais, découvert aux transmusicales de Rennes, affectionne une pop rock aux ambiances soul, à l'atmosphère parfois psychédélique...

Le groupe est né de la rencontre de quatre Nantais issus de la génération 'peer-to-peer', s'inspirant autant d'obscures faces B soul des années 60, que du classicisme pop dont Girls et Real Estate ont repris le flambeau. Créé en 2008, il est l'auteur d'un premier essai remarqué en 2010, Miami. Ce deuxième long format convoque à certains moments Cold War Kids, XTC, The Beach Boys et...

Voir la disponibilité du document 

Another reality/Im Takt. – Monopsone, 2014

Rythmes chauds et nappes froides, Im Takt se situe au confluent de ces deux univers, une sorte de musique mandingue sauce Goethe, un chaud/froid par-dessus tout dansant. Bon nombre d'ingrédients rentrent dans la composition du trio, les sons acid des clubs berlinois, mélangés aux rythmes en chaleur africains, avec l'énergie saisissante du post punk 80's. Album Electro pop enregistré à La Carene à Brest en 2013.

Voir la disponibilité du document 

Tu dormiras seule ce soir / Wankin’ Noodles. - Wankin' Noodles Company, 2012

Groupe résolument rock, le quatuor high Energy rennais puise autant dans les sixties que dans l'effervescence du rock actuel pour asséner ses hymnes garage universels, un cocktail de musiques résolument vivantes. C'est pourquoi, pour leur premier album, ils ont choisi d'enregistrer live dans l'Ubu, la salle de concert rennaise qui a vu naître leurs premiers shows. De ce studio improvisé sortent alors 11 titres survoltés, transpirant l'énergie et l'efficacité.

Voir la disponibilité du document 

Time for a change/Elephanz. – Blackbird, 2013

1er album pour  Elephanz, groupe nantais. Time for a change distille une pop légère aux refrains imparables servis par une écriture polymorphe raffinée.

Les textes sont tantôt cyniques et acerbes, tantôt tendres et pleins d'espoir, souvent en empathie avec l'antihéros moderne, déçu, largué. C'est le moment donc pour ces jeunes nantais de s'émanciper et de faire leur place dans le paysage de la pop au-delà des frontières.

Voir la disponibilité du document

 

 

Mermonte / Mermonte. – Autoproduction, 2012

Sur cet album inaugural, Ghislain Fracapane et Mermonte invitent l’auditeur sur les rivages d’une pop classieuse et insaisissable, à l’écriture moderne et sophistiquée, d’une évidence mélodique aussi bluffante qu’immédiate. A l’image d’un conte de fée, on explore Mermonte le disque avec innocence, comme pour mieux se laisser emporter et s’immiscer dans cet univers à la beauté intrigante et émouvante. Mélange de français et d’anglais, de post rock et de pop instrumentale, de musique répétitive et de folk pastoral, quelque part entre Saint-Malo, Londres et Chicago, au beau milieu de l’océan en somme, avec l’horizon bien dégagé à perte de vue tout autour. 

Un nouvel album est attendu au mois de mai 2014, Audiorama, disque qui s’annonce d’ores et déjà comme l’un des albums les plus attendus de l’année et qui confirmera sans peine tous les espoirs placés en Mermonte. (site de Clapping music)

Voir la disponibilité du document (Mermonte)

voir la disponibilité du document (Audiorama)

 

 

Pégase/Pégase. - Futur Acoustic, 2014

« Depuis que M83 et Phoenix sont partis conquérir les stades américains, on était un peu orphelin, en France, de pop synthétique et rêveuse. Le nostalgique Pégase, jeune groupe de pop nantais, allie insolence mélodique, efficacité électronique et approche indie : quelque part entre les débuts de MGMT, l'énergie live de DFA et des BO de films imaginaires, le jeune nantais écrit une nouvelle page sans aucun complexe. »

 Voir la disponibilité du document

 

 

Get your soul washed [suivi de] Blueland / Ladylike Lily. - Comme un chat/Patchrock, 2012

« Orianne Marsilli, jeune Finistérienne, se lance en solo en avril 2010, simplement accompagnée de sa guitare, sous le pseudonyme de Ladylike Lily.  Après avoir tourné un an en solo elle décide de s'entourer de musiciens pour rentrer en studio et réaliser ce premier album.

Influencée par Emily Jane White, Emily Loizeau ou encore Emiliana Torrini, Ladylike Lily livre, un premier album  de titres folks mélodieux.»

Voir la disponibilité du document

Empire Dust / Empire Dust. - Last Exit Records, 2013

« Empire Dust mêle grosses guitares et esprit hip hop.

Les deux anglais Lord Kimo (ex chanteur d’Asian Dub Fondation) et Babatunde sont venus à Lorient au studio Black Horses pour enregistrer cet album produit par le label Last Exit.

Le réalisateur artistique Ghislain Baran leur a présenté trois musiciens lorientais David Bellec, Cédric Broquaire et Antoine Biotteau. Résultat : un univers indie rock radical. Une énorme batterie, des riffs de guitare vintage et des synthétiseurs marquant de grosses lignes de basse. Une énergie sombre qui colle parfaitement au flow rap de Lord Kimo et Babatunde… » (Brochure Son d’Ici, 2014)

Voir la disponibilité du document

Blackboard / Fortune. - Disque Primeur, 2013

« Onze pistes toujours très pop, empruntant comme par le passé à la new wave (“The Future”), à la synth-pop (“Turn Around”), au disco (“Valley”) et au space rock (“Island”), confirmant le cousinage sous-jacent entre la musique de Fortune et celle de M83 ou Midnight Juggernauts. On regrette par moments que Fortune perde ses accents power pop, la voix se faisant parfois même un peu traînante. Mais les chansons portées par Lionel Pierres et ses trois comparses sont fortes et Fortune s’est habilement placé sous une bonne étoile : celle de la qualité… » (Tsugi)

Voir la disponibilité du document

Juveniles / Juveniles. - Paradis Records, 2013

« De Rennes, le duo français cultive son idéalisme pop avec un premier album produit par le maître Yuksek, bâti pour soigner les âmes en peine et accompagner les nuits blanches.»

 

Voir la disponibilité du document

All unrevealed parts of the unknown / Sudden Death of Stars. – Ample Play Records, 2014

« Bercé par les Velvet Underground, Os Mutantes et Pentangle, le groupe est fondé en 2010 lorsque la formation de base est rejointe par Joachim, le seul sitariste à l'Ouest de Paris, formé en Inde et jouant "in tune". Ils sortent un premier EP sur le label parisien Close Up très vite suivi par leur premier album Getting up, going down en 2011. Avec un son lourd, épicé à la sitare et des influences psychés allant de Fairport Convention à The Rain Parade, ils sont rapidement repérés par le label anglais Ample Play qui réédite leur premier album au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Après un split 7" de Noël avec Beat Mark, ils sortent ce deuxième long format.

"Entre le rock hypnotisant du Velvet et la pop barrée du Floyd, période Syd Barrett, les Sudden Death of Stars, groupe rennais, imposent leur patte dans le revival psychédélique qui sévit depuis quelques années."(Ouest France) »

Voir la disponibilité du document

Hidden tensions /Von Pariahs. – Yotanka, 2013

« Ce premier album du groupe nantais mélange les mélodies rock, punk, brutes et franches à la puissance des années 80, de la cold wave à la no wave en passant par le shoegaze : c'est Gang Of Four qui se mixe avec Jesus And Mary Chain, Joy Division et Talking Heads. »

Voir la disponibilité du document

Things we forgot in vacation / Lady Jane. - Les Disques Norma, 2013

« Avec son déjà cinquième album, « Things we forgot on vacation », Lady Jane présente une certaine idée du blues dans lequel tout est permis du rock garage psychédélique au slides du Gun Club, des déflagrations bruitistes de Sonic Youth à l’électronica.

Lady Jane explore, mélange pour livrer une musique envoutante et jouissive, fruit d’un savant mélange d’influences diverses. » (http://lesdisquesnormalrecords.bandcamp.com)

Voir la disponibilité du document

Room 415 / St.Lô. –La Mue Records, 2014

« …St.Lô mêle allégrement le hip-hop, la soul et le rock, sans pour autant tomber dans l’inventaire d’un magasin de musique. Ce qui ressort c’est la chaleur du timbre vocal de Hanifah Walidah, chanteuse-poétesse au look androgyne, aigus charnus et graves profonds pour un lyrisme brûlant, c’est magnifique ! A ses côtés, un trio de musiciens bretons qui explorent des territoires sonores à longues nappes de claviers, à traits de guitare acérés et à frappes lourdes de percussions. La recherche sur les timbres vient embellir le discours et apporte les variations qui surprennent l’auditeur. Les machines rugueuses succèdent à un piano aux notes fragiles, comme si l’électro s’acoquinait avec le blues. Ce Room 415 augure d’une belle carrière ! » (Le Cri de l’Ormeau)

Voir la disponibilité du document

Yalta Club / Yalta Club. - Atmosphériques, 2013

Originaire de Nantes le groupe  Yalta Club vous propose une pop joyeuse, légère et très british.

  voir la disponibilité du document

 

 

Blind Spøts / Expø. - Last Exit Records, 2013

“Le groupe rennais Expø sort un 1er album pop arrangé aux couleurs du folk-rock nord-américain actuel...influencé, entre autre, par Arcade Fire et Phoenix…"

Eternal Life / The Craftmen Club. –Prototype, Upton Park Publishing, 2013

"The Craftmen Club, groupe guingampais, livre un 3ème album Eternal Life sombre, racé et puissant ; un mairage réussi entre de belles envolées pop à la manière d'un Deus ou de Ghinzu et l'énergie froide de The Cure ou d'Interpol..." (Ferarock/Le Mouv')

Grand Prix du Disque Produit en Bretagne 2014, Prix Musique actuelle.

Pour aller plus loin...

Nous vous conseillons de vous plonger dans cette imposante histoire en images de la musique rock en Bretagne.

Rok :50 ans de musique électrifiée en Bretagne, de 1960 à nos jours : Tome 2 : de 1990 à 2013
les Editions Du Tuchenn Kador, 2013

Rock da Breizh / un film de David Morvan et Erwan Le Guillermic. Aligal Productions, 2012.

Rock da Breizh est un documentaire qui part à la rencontre des moments les plus marquants  d'une région branchée sur 220 volts. Le film plonge d'abord dans le rock du début des années 80. À Rennes, la jeunesse a les yeux tournés vers Londres, Berlin et New York, les sonorités froides de la New wave échauffent les esprits. Philippe Pascal et Frank Darcel, du mythique Marquis de Sade, se souviennent...  À Brest, à deux pas de l'arsenal, les rockeurs vivent en vase clos. Christophe Miossec nous raconte ses premiers riffs de guitare, et les groupes de l'époque. Dans les années 90, l'esprit du rock se réinvente dans les premières raves parties. Parmi d'autres, le soundsystem Teknokrates improvise des fêtes sauvages et libertaires dans les champs et les carrières bretonnes. Aujourd'hui, Loran, fondateur des Bérurier noir, remet la gomme, et mélange sa guitare punk et ses textes militants aux sonorités du traditionnel Breton. Une vision sans concession du rock à la sauce bretonne.   

Rock'in'Rennes / un film de David Morvan et Erwan Le Guillermic. Aligal Productions, 2015.

En 1977, un petit groupe d'étudiants va faire de Rennes, cité bourgeoise et endormie, le lieu de l'avant-garde musicale en France. Les charismatiques Marquis de Sade réinventent le rock français et des dizaines d'artistes s'engagent dans leur sillage : Les Nus, Étienne Daho, Niagara, mais aussi Pascal Obispo ! Le festival des Trans Musicales est créé et promeut cette bouillonnante scène locale. Dans ce film, Étienne Daho, Philippe Pascal, Pascal Obispo et les autres nous racontent leurs années de jeunesse à Rennes et le début euphorique d'une vie d'artiste. En à peine dix ans, Rennes va connaître une histoire de réussite et de succès, mais aussi de brûlures et d'ambitions gâchées comme les aime le rock'n'roll.