Maurice Ravel

Musique

Mis en ligne le 14 mars 2017

1875-1937.

Eléments biographiques.

Maurice Ravel est surtout connu du public pour une  œuvre composée en 1928 et devenue depuis un succès mondial : Le Boléro, un ballet de 17 minutes aux sonorités hispaniques, « fondé sur un principe dynamique répété de plus en plus fort».

Aller au-delà de cette composition singulière, c’est s’autoriser à découvrir un univers enthousiasmant caractérisé par une grande diversité de genres aux sources d’inspiration très variées s’étendant de Jean-Philippe Rameau au jazz, en passant par les sonorités hispaniques et orientales ; goût acquis certainement auprès de sa mère d’origine basque et descendante d’une vieille famille espagnole.

C’est aussi découvrir  un compositeur, « d’une nature musicale très éprise de nouveauté, avec une sincérité désarmante » selon Gabriel Fauré, devenu son professeur de composition. Maurice Ravel composa une musique en tous points originale pour son époque, « ni absolument moderniste ni simplement impressionniste » et qui ne céda en rien à la facilité.


Maurice Ravel naît donc le 7 mars 1875 de Pierre-Joseph Ravel et de Marie Delouart qui, en 1878, mettra au monde un deuxième garçon, Edouard.
L’environnement familial sera pour Maurice Ravel un encouragement à poursuivre la musique pour laquelle il développa très tôt des prédispositions.

    « Tout enfant, j’étais sensible à la musique — à toute espèce de musique. Mon père, beaucoup plus instruit dans cet art que ne le sont la plupart des amateurs, sut développer mes goûts et de bonne heure stimuler mon zèle. »


« La rapidité avec laquelle Maurice Ravel trouve la perfection tient du prodige » [Vladimir Jankélévitch]

Toujours mû par une curiosité insatiable, Ravel, inscrit au Conservatoire de Paris, ne se contente pas des œuvres enseignées, mais se tourne vers des œuvres contemporaines hors-programme. Il est donc tout naturellement séduit par la modernité de l’écriture musicale de Erik Satie qu’il rencontre en 1893.

Oublié du Grand Prix de Rome,  ses échecs consécutifs « lui ouvre les portes du club très fermé des jeunes compositeurs modernes dont Claude Debussy est le chef de file ». 

Il est en même temps poussé à poursuivre ses recherches artistiques par Sergei Diaghilev dont l’arrivée des Ballets russes à Paris est un événement.

La mort de son père en 1908 affecte profondément Maurice Ravel mais seule sa musique laissera deviner son profond désarroi.

Enrôlé comme chauffeur de camion pendant la Première Guerre Mondiale, Maurice Ravel est démobilisé en mars 1917. Revenu à la vie civile, le compositeur est consterné par l’étroitesse d’esprit et le chauvinisme qui prévalent à la Ligue Nationale pour la défense de la musique française. Lui qui a toujours défendu la notion de « l’interpénétration des idées entre nations » et qui a refusé de condamner en bloc Allemands et Autrichiens.

« Il serait même dangereux [écrit-il] pour les compositeurs français d’ignorer systématiquement les productions de leurs confrères étrangers…Notre art musical, si riche à l’époque actuelle, ne tarderait pas à dégénérer, à s’enfermer dans des poncifs ».

Après  1921, Maurice Ravel s’isole de plus en plus fréquemment dans sa maison « Le Belvédère », située sur la commune de Montfort-L’Amaury. Il y composera un grand nombre d’œuvres  dont L’Enfant et les sortilèges.


Victime d’un banal accident, Maurice Ravel perdra peu à peu l’usage de la parole et même la faculté d’écrire de la musique.

Il décède le 28 décembre 1937.

Maurice Ravel ne laisse pas une œuvre pléthorique ; en nombre d’opus, son œuvre apparaît modeste : 86 œuvres originales, 25 œuvres orchestrées ou transcrites, mais il reste néanmoins  une des « figures les plus influentes de la musique française de son époque …» et un maître incontestable de l’orchestration faisant preuve à la fois de beaucoup de sensibilité et d’expressivité.

 

___________________________________________________________________________________________

Sources :

Maurice Ravel/ de David Sanson. -Actes Sud

Au cœur du classique ; tome VII, Epoque nationaliste et XXè siècle. - Editions M. Cavendish

Maurice Ravel / de Marcel Marnat. - Fayard (Bibliothèque des grands musiciens)

Musiques savantes de Debussy au Mur de Berlin, 1882-1962 / de Guillaume Kosmicki. - Le Mot et le Reste Editions

Ravel : Boléro / Jean-François Zygel (Les Clefs de l’orchestre ; 02). – Scéren-CNDP/Naïve [DVD]

Ravel / Jean-François Zygel (La leçon de musique). - Naïve [DVD]

Oeuvre à l'étude : Le Concerto pour la main gauche.

Jacques Février et Maurice Ravel.

"Le Concerto pour la main gauche en ré majeur pour piano et orchestre en un seul mouvement a été composé entre 1929 et 1931.

Il fut créé à Vienne le 5 janvier 1932 par son dédicataire, le pianiste autrichien Paul Wittgenstein qui avait perdu son bras droit à la guerre de 1914-1918."

"C'est une oeuvre insaisissable, inclassable et tragique...qui témoigne d'une recherche sonore extrêmement poussée".

 

 

Pour aller plus loin....

Voici quelques sites qui pourront aider les candidats :

1) Les ressources pédagogiques du Lycée Blaise Pascal, Section Musique:

http://www.musique-orsay.fr/pages/ravel_menu.html

2) Le site de France Musique :

https://www.francemusique.fr/personne/maurice-ravel

3) Le site de l'Académie de Bordeaux :

http://webetab.ac-bordeaux.fr/Pedagogie/Musique/bac_ress.html

4) Le site de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris :

http://metiers.philharmoniedeparis.fr/option-facultative-musique.aspx#frame-1504