Panorama de la littérature égyptienne contemporaine

Lire un livre

Mis en ligne le 20 mai 2016

La littérature égyptienne occupe une place de premier plan dans l’histoire de la littérature arabe moderne ; Naguib Mahfouz est ainsi le premier auteur arabe à avoir reçu le Prix Nobel de Littérature en 1988. Les bibliothécaires vous proposent une sélection de romans pour mieux comprendre les richesses de cette littérature.
Cette sélection vous est proposée dans le cadre de la semaine du cinéma égyptien du 28 mai au 4 juin 2016 organisée en partenariat avec le festival Les Lorientales.


Une conférence et plusieurs projections sont au programme :


Voir le programme

              

Le ravin du chamelier, Ahmad Aboukhnegar, Sindbad, 2012

Roman fantastique dans la tradition arabo-musulmane de l'étrange et du merveilleux qui se lit à la fois comme un conte populaire et une fable philosophique sur le péché originel, la chute et l'impossible rédemption.

Equipe de nuit, Ibrahim Aslân, Actes Sud, 2000

Par une nuit de Nouvel An, dans un bureau de poste, quelques employés sont de garde... En quinze tableaux, l'auteur évoque avec une douce mélancolie la vie quotidienne des Cairotes.

L'immeuble Yacoubian, Alaa El Aswany, Actes Sud, 2005

En plein cœur du Caire, l'immeuble Yacoubian, véritable personnage principal du roman, est prétexte à raconter tout un pan de l'histoire égyptienne, des années 1930 aux années 1950, avec l'arrivée de la révolution nassérienne. Les protagonistes, les habitants de l'immeuble, riches et pauvres, bons et méchants, se débattent tous dans le même piège.

Chicago, Alaa El Aswany, Actes Sud, 2007

Des Egyptiens se rendent à Chicago pour étudier à l'université de médecine et se trouvent pris dans les contradictions de leur sentiment d'appartenance à un pays qui les exalte autant qu'il les déçoit.

Automobile club d'Egypte, Alaa El Aswany, Actes Sud, 2015

A la fin des années 1940, l'histoire d'un club huppé et élitiste et de son majordome sadique, un ancien valet de chambre du roi Farouk, illustre la complexité des rapports entre dominants et dominés.

Dans la peau de Abbas el-Abd, Ahmad Alaidy, Actes Sud, 2010

Le narrateur, vendeur dans un vidéo club, parle de son ami nihiliste Abbas el-Abd dont il dénonce le mode de vie et le passe-temps favori consistant à draguer les filles dans les nouveaux centres commerciaux. Abbas tente de faire sortir son ami de son isolement social en lui tendant un piège... Premier roman, celui d'une jeunesse américanisée à outrance en rupture avec l'Egypte rongée par la peur.

Mauvaises passes, Mohamed S. al-Azab, Seuil, 2013

Au Caire, en 2011, Mohammed Ibrahim s'installe avec son ami Moneim dans un studio du centre-ville, loin de sa famille conservatrice et de Hind, sa cousine et fiancée. Ils espèrent ainsi multiplier les conquêtes féminines en trompant la police des moeurs et leurs proches.

La faim, Mohammed el-Bisatie, Actes Sud, 2011

En trois séquences consacrées au père, Zaghloul, à la mère, Sakina, et au fils, Zahir, ce roman relate la vie d'une famille égyptienne extrêmement pauvre et la façon dont malgré tout, elle parvient à conserver sa dignité.

     

La traversée du K.-O., Mohamed al-Fakharany, Seuil, 2014

Ecrit en 2007, une plongée dans les rêves et désillusions des habitants d'un bidonville près du Caire. Prix de la littérature arabe 2014.

Le livre des illuminations, Gamal Ghitany, Seuil, 2005

Histoire autobiographique dans laquelle le narrateur apprend à son retour de voyage, que son père est décédé en son absence. Il décide d'analyser les rapports qu'il entretenait avec son père et leurs évolutions. Ce récit personnel est lié à l'histoire de l'Egypte contemporaine : la féodalité rurale, la révolution des officiers de 1952, l'avènement de Nasser, les espérances sociales, etc. 

L'arche de Noé, Khaled al Khamissi, Actes Sud, 2012

Les destins de douze personnages se croisent avant ou après avoir émigré à la recherche d'un emploi ou tentés de le faire. A travers eux, l'écrivain brosse le portrait d'une société rongée par la corruption, la répression politique et les discriminations.

Taxi, Khaled Al Khamissi, Actes Sud, 2009

Nouvelles inspirées de conversations avec des chauffeurs de taxi au Caire, où le lecteur découvre à travers des anecdotes parfois drôles et souvent dures, les problèmes quotidiens de la société égyptienne actuelle.

Le livre des jours, Taha Hussein, Gallimard, 1984

Admirable autobiographie, Le Livre des jours est aussi, à travers un récit au fond mélancolique, une extraordinaire leçon d'énergie, «l'exemple d'une réussite, d'un triomphe de la volonté, d'une patiente victoire de la lumière spirituelle sur les ténèbres, par quoi ce livre exotique et inactuel est si noble et si réconfortant.» André Gide.

Le petit voyeur, Sonallah Ibrahim, Actes Sud, 2008

Le Caire, à la fin des années 1940. Le narrateur, un garçon d'une dizaine d'années, vit seul avec son père, Khalil Bey, un fonctionnaire à la retraite. Ils ont juste les moyens pour subvenir à leurs besoins et partagent un appartement modeste avec un jeune policier et sa compagne. L'enfant essaie de comprendre le monde des adultes et se souvient de la vie d'avant, quand ils vivaient avec sa mère.
226815

La trilogie [Impasse des deux palais, Le palais du désir, Le jardin du passé], Naguib Mahfouz, le Livre de poche, 2006

La ville du Caire est une cité de rêve et de cauchemar aussi bien pour les Arabes que pour quiconque la découvre. C'est dans cette cité, dont le nom signifie en arabe la Victorieuse, que N. Mahfouz a promené son miroir et capté toutes les facettes d'une société égyptienne en pleine évolution.


 

La maison aux jasmins, Ibrahim Abdel Meguib, Actes Sud, 2000

Un jeune égyptien de la petite bourgeoisie va perdre peu à peu ses illusions et ses scrupules. Une réflexion corrosive sur les ravages du capitalisme sauvage.

Lady Pacha, Ahdaf Soueif, Lattès, 2000

1900. Lady Anna Winterbourne rencontre en Egypte Sharif Pacha al Barudi, nationaliste égyptien. Elle représente l'Angleterre coloniale qu'il déteste, il incarne l'Egypte authentique. Ils vont tomber amoureux l'un de l'autre et se marier. En 1997, leur descendante vit aussi une passion pour un Egyptien. Elle se rend au Caire, avec, dans sa malle, le journal d'Anna.

Utopia, Ahmed Khaled Towfik, Ombres noires, 2013

En 2023, au Caire, la jeunesse oisive de la colonie d'Utopia trompe son ennui dans la drogue et le sexe. La chasse a pour eux la valeur de rite initiatique : ils s'introduisent dans les bidonvilles pour commettre un meurtre et ramener un membre de la victime en guise de trophée. Un jeune chasseur et sa petite amie, Germinal, décident de tenter leur chance.

La prairie parfumée, Mahmoud Wardany, Sindbad, 2007

Après huit années passées en Allemagne à préparer un doctorat qu'elle n'a pas achevé, Eqbal Bakri, une des leaders du mouvement étudiant égyptien du début des années 1970, rentre précipitamment en Egypte pour revoir sa mère mourante. Elle est confrontée à un pays socialement et politiquement transformé.