Soutak

Un CD d'Aziza Brahim, Glitter Beat, 2013

Mots-clés :Musiques du monde, Musique

Avec Soutak (Ta voix), Aziza Brahim, réfugiée du Sahara Occidental, reprend en musique le « flambeau de la révolte poétique » portée par sa grand-mère, la poétesse sahraouie Ljadra Mint Mabrouk.

Soutak

D’une voix rauque, puissante et nuancée, Aziza Brahim chante son peuple et le combat qu’il mène pour recouvrer sa liberté et sa dignité depuis plusieurs décennies (Ya Watani, Mon pays). Elle s’adresse dans une chanson tendue non dénuée de tendresse (Lagi, Réfugiés) à tous ses compatriotes réfugiés qui, comme elle, vivent loin de leur terre. Née dans un camp de réfugiés en Algérie, Aziza Brahim vit désormais à Barcelone. Là où elle a d’ailleurs enregistré ce troisième opus, entourée de musiciens maliens et barcelonais.
Si elle chante son peuple, elle sait aussi parler avec justesse de ses relations personnelles notamment avec sa mère (Julud, A ma mère).
Avec ce disque, elle revient à un son épuré, à une musique acoustique, influencée par le blues malien pour « faire ressortir le chant et souligner ce que disent les textes ».
Les guitares de Kalilou Sangaré et les percussions de Nico Roca soulignent le caractère hypnotique des compositions d’Aziza Brahim.
Un album poignant et envoûtant…

Vous voulez l'emprunter...

Voir la disponibilité du document