Tel père, tel fils

Un film de Hirokazu Kore-eda

Mots-clés :Comédie dramatique / drame, Cinéma

Deux enfants échangés à la maternité

Tel père, tel fils

Tout bascule dès le début du film, quand un jeune couple, aisé et bourgeois, apprend que leur petit garçon Keita n’est pas leur fils biologique. Il a été échangé, à la maternité, avec un autre enfant, qui lui vit dans une famille modeste et aimante.
Ryota et sa femme sont confrontés à un dilemme : doivent-ils « rendre » Keita et récupérer leur enfant biologique ? Faut-il préférer les liens du sang à six années d’amour et d’éducation ?


Très loin de la comédie satirique La Vie est un long fleuve tranquille, ce film de Hirokazu Kore-eda, aborde des questions poignantes sur la paternité :
Qu’est-ce qu’un vrai père ? Un bon père ? Comment le devenir quand on n’aime pas son propre père ? Comment apprendre à aimer son enfant quand ce n’est pas naturel ?


Au-delà de ces interrogations, c’est la société japonaise que le réalisateur interroge. Ce Japon moderne où l’obligation de réussite personnelle devient obsessionnelle et conduit à l’abstraction des individus.
Kore-eda a toujours filmé la famille et les enfants, il le fait avec beaucoup de poésie et ce portrait de famille(s) devient une image universelle.

Vous voulez l'emprunter...

Voir la disponibilité du document

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire