Un village sans dimanche

Un film documentaire de Philippe Baron et de Corinne Jacob, Vivement Lundi !, 2012

Mots-clés :Bretagne

En 1949, à Lanvénégen, le conflit qui oppose le maire au curé a des conséquences pour le moins sidérantes...

Un village sans dimanche

Lors des élections municipales de 1947, la commune de Lanvénégen, située à 50 kilomètres de Lorient, bascule à gauche. La première mesure prise par le maire est d’augmenter significativement le loyer de la parcelle municipale que loue le curé. Mécontent, ce dernier en appelle à sa hiérarchie qui, en 1949, prend une décision lourde de conséquence : l’interdit !

Du jour au lendemain, les cloches ne sonnent plus, les messes sont interdites tout comme les enterrements, les cérémonies de baptêmes, de mariage. La vie du centre-bourg s’étiole. Les commerçants réagissent contre cette infortune et l’évêque, contre toute attente, décide de transformer l’interdit collectif en interdit particulier ! 14 membres du conseil municipal et de l’action sociale sont alors « excommuniés ». L’interdit ne sera levé qu’en 1965 !

Philippe Baron et Corinne Jacob nous retracent de façon dynamique et originale cette querelle entre l’église et la commune. Les témoignages émus de descendants d’excommuniés alternent avec les propos plus distanciés d’historiens ou d’écrivains comme Jean Rohou qui replacent le conflit dans la société rurale des années 50. Le documentaire riche d’images d’archives de la commune prises par un instituteur féru de cinéma fait œuvre de sociologie et d’ethnographie.

Le documentaire a reçu entre autre le Grand Prix du jury du 17è festival documentaire Territoires en Images (Paris. 5-6 avril 2013).

Vous voulez l'emprunter...

Voir la disponibilité du document