Des livres à dévorer...

Lire un livre

Mis en ligne le 05 juillet 2014

Ça se passe l'été !

Le blé en herbe / Colette.-  J’ai lu, 1974 (adapté au cinéma par Claude Autant-Lara en 1953)

Phil, 16 ans, et Vinca, 15 ans, amis d'enfance, passent des vacances en Bretagne. Mais cet été sera celui de l'adieu à l'enfance, de la découverte de la sensualité, et de l'apprentissage de la vie et de l'amour.

 

Les enfants de l’été / Robert Sabatier. – Albin Michel, 1977

 Deux enfants, Alain et Marie-chen vont vivre le temps d'un été… au coeur de la Provence, dans la maison d'un vieil artisan, Siffrein, et de sa compagne Magali.

L’été 36 / Bertrand Poirot-Delpech.- Gallimard, 1984. 


Les châtelains d’un manoir breton, d’abord inquiets,  fraternisent ensuite avec les premiers « congés payés » qui arrivent en vacances.

 

 

 

Tendre été / Joseph Joffo. – LGF, 1984 (Livre de poche ; 5912)


Alexandra a quinze ans, l'âge où l'on rêve encore d'être châtelaine et où l'on pense déjà à l'amour. Elle rencontre Jean-Pierre durant les grandes vacances, un adolescent sauvage et tendre.

Maisons de famille / Denis Tillinac. – Robert Laffont, 1987

Une maison de famille nichée sur le plateau de Terilhac en Corrèze. C'est là que se retrouve, pour les vacances, la tribu des Aubrac.

 

Un été dans l’ouest / Philippe Labro. – Gallimard, 1988


Au coeur de la forêt, dans les montagnes du sud-ouest du Colorado, qu'on appelle là-bas, le plus beau pays du monde, un jeune Français, "l'étudiant étranger", va gagner sa vie pendant l'été. Pour atteindre ce territoire irréel et sauvage, il sera confronté au peuple de la route.

L’été du grand bonheur / Georges Coulonges. – Presses de la Cité, 2000 (Romans Terre de France)

Pour la première fois de leur vie, en 1936, des millions de Français partent en vacances. Dans la joyeuse ambiance d'une auberge de jeunesse, Loulette rencontre Benoîte. Tout sépare la fille du chômeur toulousain de la riche héritière fuyant, sous une fausse identité, les contraintes de son milieu social. L'amitié naît pourtant, créatrice d'aventures et de contradictions.

Accès direct à la plage / Jean-Philippe Blondel. – D. Montalant, 2003

Evoque les rencontres de couples, familles et célibataires appréciant les locations à la mer, de Capbreton dans les Landes, en 1972, à Arromanches dans le Calvados en 2002, en passant par Hyères et Perros-Guirec.

Le passant de l’été / Anne-Marie Castelain. – De Borée, 2008 (déjà paru en 1999 sous le titre : un été bigouden)

Pendant ses vacances, au détour d'une galerie d'art, Michèle, une femme esseulée en quête d'amour, croise le regard d'Alexandre, un peintre.  Cette rencontre fera basculer sa vie. Amour et amitié sont au rendez-vous.

Le roman de l’été / Nicolas Fargues. – POL, 2009

Ce sont les vacances dans le Cotentin. John a 55 ans et veut se consacrer à la littérature. Mary, sa fille, doit venir avec son compagnon et une amie. Jean va partir à la retraite des chantiers navals. Il voudrait percer une ouverture dans le mur de sa maison afin de voir la mer. Or, ce mur donne chez John, et il faut son accord. L'histoire raconte les chassés-croisés entre les deux familles.

Cet été là / Véronique Olmi. – Grasset, 2011

Denis et Delphine, Nicolas et Marie, Lola et Samuel. Trois couples qui depuis des années se réunissent le 14 juillet pour profiter de l’insouciance des repas entre amis et de l’agréable torpeur des journées d’été normandes. Mais cet été-là, leur rencontre avec Dimitri, un adolescent mystérieux, va rompre cette belle harmonie. Prix Maison de la presse 2011.

Le dos crawlé / Eric Fottorino. – Gallimard, 2011

En 1976, Marin a 13 ans et Lisa en a 10. Ils évoluent entre l'oncle Abel, monsieur Archibouleau, monsieur Maxence, le père Juillet, le chat Grizzly et Plouff le chien. C'est l'été et leur enfance se termine.

Salam Ouessant / Azouz Begag. – Albin Michel, 2012

Pendant les vacances d'été, un père, d'origine arabe, emmène ses deux filles à Ouessant pour une semaine. Depuis son divorce, il a perdu leur garde et cherche à se sentir de nouveau aimé. Ces vacances sont l'occasion pour lui de faire le point sur sa vie.

La maison atlantique / Philippe Besson. – Julliard, 2014

Un père et son fils, que tout sépare, séjournent dans leur maison familiale au bord de l'Atlantique. Un huis clos étouffant dans la torpeur d'un été durant lequel les contentieux oubliés et les chagrins inconsolés refont surface. Le jeune homme passe d'une hostilité sourde à une haine pure et dangereuse envers son père.

L’été des lucioles / Gilles Paris. – Héloïse d’Ormesson, 2014

L'été du jeune Victor, en villégiature dans la demeure familiale du Cap-Martin, s'annonce sous le signe de l'étrange avec une invasion de lucioles, des pluies sèches et des orages aussi soudains que violents. Du haut de ses 9 ans, il observe les adultes et s'interroge. Sur le chemin des douaniers, Victor rencontre des jumeaux, Tom et Nathan, qui l'éclairent sur des secrets de famille enfouis.

Aimer fatigue / Philippe Fusaro. – Editions de L’Olivier, 2014

Hôtel Minzah, Tanger. C'est l'été. Dans le décor baroque et légèrement décadent du Minzah, trois personnages jouent la comédie de la séduction. Lulu, une ravissante actrice italienne qui s'est surtout illustrée dans des peplums où elle apparaît très déshabillée. La Spia, espion ordinaire (« petite main », précise-t-il), à la beauté d'un Alain Delon légèrement empâté. Enfin, Memphis, l'écrivain américain, sosie de Tennessee Williams, noyant sa mélancolie dans l'alcool et le seconal. Lulu devient la maîtresse de La Spia, lequel noue avec Memphis une amitié aussi intense qu'inattendue. Tout se terminera avec la fin de l'été. Hommage aux mythes littéraires et cinématographiques du XXème siècle - la femme fatale, le grand écrivain en panne d'inspiration, l'espion, la vie de palace, l'exotisme.

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire